Complétez le texte ci-dessous. Respectez la ponctuation, les majuscules des noms propres, en début de phrase, les traits d'union pour les mots composés, les accords (féminin, pluriel). Choisissez le bon niveau de zoom pour aligner correctement le texte sur le carroyage de la page.

La dynastie Han adopte et adapte trois enseignements :
le confucianisme, le taoïsme et le bouddhisme.

Wudi impose le confucianisme en , 350 ans après la mort de . Pour Confucius et ses , tout homme peut devenir parfait : un . Il doit respecter le (l'ordre, l'harmonie des choses) et pratiquer le (la bonté) envers sa famille, ses ancêtres et ses . Les Han adaptent le confucianisme et imposent l'idée que chacun doit se soumettre à l'ordre de l'empire. de Confucius devient une politique. Les Chinois ont étudié les écrits pour passer les concours de jusqu'en .


Les Han aussi le taoïsme : la pensée de et de , morts depuis des siècles. Les Han classaient leurs écrits sous le mot : l'enseignement de la voie. Ces textes expliquent la voie pour devenir . Un souffle, le , crée l'harmonie de la . Cette harmonie tient à l’équilibre du et du . Tout homme doit chercher cet . Pour cela, il faut . S’il y parvient, la nature et il devient une partie d’elle-même.


Le entre en Chine au siècle, des siècles après la mort de Bouddha, par la . aurait été le premier Empereur à l'adorer. aurait fondé le premier bouddhiste de Chine (). A l'inverse de Confucius, pour Bouddha, rien n'est . Les hommes subissent le : le cycle de renaissances et des morts. Mais l'homme peut ce cycle de souffrances s'il renonce au . Quand il cesse de souffrir, l'homme et entre au .

verifier reponse   lettre-indice   recommencer   enregistrer