Complétez le texte ci-dessous. Respectez la ponctuation, les majuscules des noms propres, en début de phrase, les traits d'union pour les mots composés, les accords (féminin, pluriel). Choisissez le bon niveau de zoom pour aligner correctement le texte sur le carroyage de la page.

Voter, une difficile conquête : 1815-1870

Les révolutionnaires ont aboli la en 1789. Mais ils se sont entredéchirés, voire entretués sur la façon de le pays. Une majorité de bourgeois figure parmi les qui prennent le pouvoir après 1815. Ils défendent leurs intérêts et imposent leurs et leur de société : la privée, la d’entreprendre, les libertés . Ils se considèrent comme la nouvelle de la . Ils méprisent le peuple des et des petits dont ils craignent l’agitation.


Les se réservent le droit de vote et . Les hommes excluent de la vie politique alors qu’elles avaient participé au et à la . Ils les considèrent comme , incapables de par elles-mêmes. Ils estiment aussi qu’il faut un minimum et du temps pour et voter en connaissance de cause : seuls les plus aisés ont les moyens et le temps de . Le suffrage limite le vote à quelques centaines de milliers d’.


Le s’élargit à l’occasion de révolutionnaires. En , la troisième révolution abolit l’esclavage. A la Réunion et aux Antilles, les hommes affranchis deviennent . La France compte alors d’électeurs sur 36 millions d’habitants. Mais les femmes restent de la vie politique. Elles n’obtiendront le droit de vote qu’en 1944.

verifier reponse   lettre-indice   recommencer   enregistrer