Complétez le texte ci-dessous. Respectez la ponctuation, les majuscules des noms propres, en début de phrase, les traits d'union pour les mots composés, les accords (féminin, pluriel). Choisissez le bon niveau de zoom pour aligner correctement le texte sur le carroyage de la page.

La de l'absolutisme aboutit, en France,
à la proclamation de l'Assemblée Nationale.

Les difficultés et les s'accumulent en France tout au long du siècle. Deux politiques nouveaux existent alors en Europe : la monarchie anglaise et le éclairé. Nous verrons comment les pensent réformer le régime. Mais les rois aux idées nouvelles. Leur obstination aboutit aux Etats généraux de .


Les s'attaquent à l'absolutisme. La plupart restent . Ils veulent améliorer la société d' et plus de . Montesquieu propose la . Les philosophes suggèrent une parlementaire : le roi céderait des pouvoirs au , dirigé par les (nobles, bourgeois). Peu rêvent de démocratie (J.-J. ).


et refusent de céder. Mais, ils stipendient des milliers de . Ils doivent rembourser les de Louis XIV, de grands , et leurs propres . Ils augmentent les et demandent au Parlement de des hausses d'. Celui-ci réclame de les dépenses du roi, en . La désastreuse , puis, la des Etats-Unis aggravent la situation. En 1788, la menace. Le besoin d'argent accule le roi à convoquer les .


perd le contrôle des Etats Généraux de mai 1789. Il y réclame de nouvelles d'impôts. Or les trois espèrent des réformes. fait fermer la salle des Etats. s'installent alors dans la salle du Jeu de et se constituent en , souveraine, sans le roi.

verifier reponse   lettre-indice   recommencer   enregistrer